LERAP

Laboratoire d'Etude et de Recherche sur l'Action Publique

Laboratoire d'Etude et de Recherche sur l'Action Publique
Université François Rabelais - Tours
50 avenue Jean Portalis
B.P 0607
37206 Tours Cedex 3
Tél: 02.47.36.11.70 

Directrice : Nathalie ALBERT

Responsable administrative : Véronique PICARD

Site internet

Créé à l'initiative des Professeurs M. BOURJOL et Y. JEGOUZO, le LERAD constitue une Equipe d'Accueil depuis 1992 (EA 2108) rattachée à l'Ecole Doctorale Sciences de l'Homme et de la Société de l'université François-Rabelais de Tours. Le LERAP prend la suite du LERAD, lequel était une Equipe d'Accueil depuis 1992 (EA 2108), et est actuellement dirigé par Mme le Professeur Nathalie ALBERT-MORETTI.

Le Laboratoire est membre fondateur du Groupe de Recherche sur l'Administration Locale en Europe (GRD n°1175 du CNRS, transformé en Groupement d'intérêt scientifique en 1999).

La composition même de l'équipe qui s'est diversifiée est devenue une source de dynamisme, puisqu'en plus des publicistes, elle réunit des politistes et des historiens du droit.

Présentation

Même si sa vocation première est de développer ses recherches dans le secteur du droit administratif, la composition même de l'équipe, source de richesse et de dynamisme, le conduit à avoir un regard pluridisciplinaire puisqu'en plus des publicistes, elle réunit des politistes et des historiens du droit. Participe en outre de cette volonté, le fait que le LERAP est membre de la Maison des Sciences de l'Homme Val de Loire (USR 3501).

Elle contribue à expliquer les mutations qui ont marqué les thématiques de recherche qui sont aujourd'hui celles du Laboratoire. Depuis sa création, celui-ci a en effet consacré de nombreux travaux à l'étude du droit des collectivités territoriales, ce qui explique notamment qu'il soit membre fondateur du Groupe de Recherche sur l'Administration Locale en Europe(GRD n°1175 du CNRS, transformé en Groupement d'intérêt scientifique en 1999), et que de nombreux partenariats internationaux aient été mis en place pour étudier, de manière comparatiste, l'organisation territoriale en France, Pologne, Hongrie ou encore Russie.

Mais, le LERAP a aussi investi d'autres champs de la recherche, en s'intéressant tant à l'administration étatique, qu'aux mouvements de fond marquant le droit administratif, tels que la simplification administrative, ou la quête de performance.

Très soucieux d'entretenir de ses liens avec les institutions locales, indispensables à sa vitalité, le LERAP entretient un partenariat étroit avec le Conseil général d'Indre-et-Loire, la Préfecture d'Indre-et-Loire, la Ville de Tours, ou encore la Communauté d'agglomération Tours Plus. Mais il est aussi étroitement associé à des organismes et structures de recherche au niveau national (AFDA, GRIDAUH, GRALE).

Thématiques de recherche

Les recherches menées au sein du LERAP s’organisent autour de deux axes structurants : les évolutions concernant tant les acteurs que les mécanismes de l'action publique.  Dans ce cadre, le LERAP travaille en particulier sur le droit des collectivités territoriales. Il est membre fondateur du Groupe de Recherche sur l'Administration Locale en Europe (GRALE) et a mis en place de nombreux partenariats internationaux pour étudier, de manière comparatiste, l'organisation territoriale en France, en Pologne, en Hongrie ou encore en Russie.

Le LERAP s’intéresse également à l'administration étatique et aux mouvements de fond du droit administratif, tels que la simplification administrative, la participation des administrés, l'évaluation des politiques publiques, la responsabilisation des acteurs publics ou la quête de performance. Il développe par ailleurs des travaux de recherche portant sur la réforme de l'État et l'apparition de nouvelles formes de coopération entre personnes publiques et privées (secteur hospitalier par exemple).

L’équipe porte un regard pluridisciplinaire sur ces questions, puisqu’elle réunit spécialistes du droit public, de l’histoire du droit et de la science politique.

Le LERAP est membre de la Maison des Sciences de l’Homme de Tours et entretient des liens forts avec les institutions locales (Conseil général, Ville de Tours, Communauté d’agglomération...) et avec des organismes de recherche ou réseaux nationaux (GRIDAUH, AFDA...).